LA MOUCHE DOMESTIQUE


Les mouches liquéfient leur nourriture en régurgitant des sucs digestifs et le contenu de leur estomac sur la substance alimentaire. 

Ce liquide est ensuite aspiré par l’appareil buccal suceur. 

C’est à ce moment que les insectes aspirent des agents pathogènes et qui peuvent être transférés au contact d’autres surfaces.

Les naissances s’interrompent généralement en hiver, les insectes passant l’hiver soit à l’état de pupes ou d’adultes. Dans les climats plus chauds, les mouches domestiques restent activent et se reproduisent toute l’année notamment autour des luminaires.

Elles sont les vecteurs potentiels de pathologies telles que dysenterie, gastro-entérite, choléra, typhoïde et tuberculose. 

Elles se posent et se nourrissent sur tout type de denrées solides liquéfiables qui peuvent être des moisissures, des matières en putréfaction ou des denrées alimentaires.

Les mouches font également l’objet de plaintes auprès du ministère de l’environnement, car elles entraînent des problèmes majeurs lors d’importantes infestations provenant des sites tels que les décharges ou les locaux d’élevage.